Rue Saint-Hubert 49 - Liège (4000)
+32 (0)496 / 81 83 68

Quand SAP et CBC se mêlent de la présence en ligne des PME (part.1)

Voilà quelques jours ­qu’on entend à la radio deux spots publicitaires qui me font l’effet d’ongles qui crissent sur un tableau noir : celui de SAP sur la transformation digitale et celui de CBC avec sa campagne « Pop Up Webshop ».

Autant vous le dire : je suis sceptique. Et quand je suis sceptique, plutôt que de crier au loup, je vais me renseigner… Puis je crie au loup 😉

Dans cette première partie, nous nous penchons sur l’offre de SAP. Nous traiterons CBC dans un autre article !

SAP et sa transformation digitale

Ne pas confondre « les AP » et SAP. Me voilà déjà rassurée, un peu.

SAP propose des solutions logicielles et des applications en entreprise. En gros, tout ce qui se rapporte aux CRM (Customer Relation Management) et aux ERP (Entreprise Ressource Planning), sous forme de solutions sur mesure pour des clients tels que le CHU de Liège, par exemple.

Jusque là… ça va. On peut supposer que le web fait partie des compétences de SAP. Là où leur campagne transformation digitale me chiffonne, c’est qu’il y  a un énorme gap entre leur positionnement « affiché » et leur vrai message clé. Je m’explique :

Un spot radio orienté « Patrons de TPE / PME »

En substance et parce que Google ne me permet pas de mettre la main sur la pub, le spot s’adresse aux patrons désireux d’avoir une longueur d’avance sur leurs concurrents en amorçant plus tôt leur transformation digitale. Il met l’accent sur le fait que « on ne sait pas ce que ça veut dire » (étude à l’appui) et que SAP va aider à clarifier tout ça. Il renvoie vers le site corporate, sur lequel on ne peut pas rater l’incitant à l’action en Home Page :

Home-page-transformation-digitale-SAP

Bon… « Dire adieu à la complexité de votre entreprise »… Hem. Je ne sais pas vous, mais moi, je ne vois pas ça comme quelque chose de forcément positif. Complexe ne veut pas dire « mauvais ». Une entreprise peut faire partie d’une niche et donc, d’un domaine complexe, tout en ayant une approche simple et compréhensible pour ses prospects / clients.

Bref, ne chicanons pas plus que cela et cliquons sur le bouton « Essayez pendant 14 jours » (qui est, soit dit en passant, un peu trop entreprenant à ce stade. On aurait préféré un petit lien pour en savoir davantage sur l’offre, par exemple).

Hop, on clique… et on arrive là :

Landing-page-transformation-digitale-SAP

Il s’agit de la partie visible à l’écran… autant dire qu’il n’y a pas grand chose et qu’on est littéralement plongé dans un univers qui ne parle pas DU TOUT au néophyte.

SAP S/4HANA ? Késako ?

On passe d’un site FR à un autre site EN, sans transition. Et la transformation est plus que digitale, on ne comprend pas du tout ce qu’on nous veut, pour le coup.

Bon, allez, mettons-y du notre (ce qui n’est pas dans les habitudes des internautes). Lisons le petit paragraphe en dessous :

« SAP S/4HANA is the next generation business suite designed to help you run simple in the digital economy. Deployable in the cloud or on-premise, SAP S/4HANA is built to drive instant value across lines of business and industries with the ultimate in sophistication: simplicity. »

Voilààààà. Alors, patron de PME, comment te sens-tu ? Compris ? Aidé ? Sauvé ?

Non ?… Etonnant, pourtant, ils ont l’air de savoir de quoi ils causent chez SAP ! Tu n’as rien saisi à ce qu’ils proposent ? Tiens, bizarre.

Ah non,  attends… C’est normal.

Si on veut vraiment faire preuve de bonne volonté, on peut continuer à cliquer sur les deux blocs dédiés à la solution 4Hana, ils nous renverront vers un nouvel onglet (très énervant, by the way) où on nous poussera à « start your trial now », sans prendre le temps de se mettre à notre hauteur pour nous expliquer le « what is in it for ME ».  Décevant.

Allez, je vais être réglo à 100%, ils proposent une vidéo de présentation de la solution :

Je l’ai regardée et je n’ai toujours pas compris le lien avec leur spot radio, orienté « accompagnement ».

SAP m’a sapé le moral : le mot de la fin

En conclusion : on nous catapulte dans un nouveau système « business suite » to run our digital economy en nous disant que ça va être super et que c’est ce dont nous avions besoin.

Pas de présentation de SAP. Pas d’explication sur la fameuse « étude » dont ils parlent dans le spot radio. Pas de définition de la transformation digitale. Pas de clarification de ce que SAP peut concrètement faire pour vous. Bref… je dis non.

Dans le prochain article, on passera la proposition de CBC au crible : est-ce que l’offre « Pop Up Webshop » est vraiment proposée par les bons acteurs et adaptée aux utilisateurs ? Affaire à suivre…